Arctique: l'administration Trump incite à des forages dans une zone protégée

·1 min de lecture

La procédure de vente de concessions pétrolières et gazières dans une zone protégée de l'Arctique doit être formellement lancée ce 17 novembre. Elle pourrait se concrétiser avant le 20 janvier, date d'investiture de Joe Biden.

Les entreprises intéressées par des concessions pétrolières devront, à partir de ce mardi 17 novembre, faire savoir sur quelles parcelles de la plus grande zone naturelle protégée d'Alaska elles souhaiteraient éventuellement postuler.

Durant son mandat, Donald Trump a régularisé une douzaine de dossiers pour pousser vers plus de production et de consommation d'énergie « made in USA ». En 2017, le Congrès avait autorisé la vente des concessions de forage sur une zone côtière de l'Alaska. Mais cette zone, riche en pétrole et en gaz, est aussi le sanctuaire de nombreuses espèces protégées, comme les caribous et les renards polaires. Certains de ces animaux sont en voie de disparition, notamment les ours polaires.

Le président élu Joe Biden a assuré qu'il prendrait des mesures pour protéger le refuge dès son premier jour dans le Bureau oval, le 20 janvier. La décision de l'administration Trump a donc pour but de devancer d'éventuelles interdictions. Il n'est pas sûr toutefois qu'avec un pétrole à un prix très faible - 40 dollars le baril actuellement - le projet attire les mastodontes du secteur.

► À écouter aussi l'emission C'est pas du vent : Environnement: ce que l'élection présidentielle américaine peut changer