Arctique : La glace fondrait plus vite à cause de « bombes de chaleur »

20 Minutes avec agence
·1 min de lecture

RECHAUFFEMENT - Ces poches constituées d’eau chaude et salée venue de l’océan Pacifique contribuent à la fonte des glaciers marins de l’Arctique mais ont aussi un effet sur l’écosystème local

Des chercheurs américains et britanniques ont récemment mis en évidence l’existence dans l’océan Arctique d’un phénomène qu’ils ont appelé « bombes de chaleur ». Ces dernières pourraient expliquer pourquoi la glace marine de cette région fond plus vite que partout ailleurs dans le monde. De l’eau plus chaude venue de l’océan Pacifique arriverait sous les glaciers, explique une étude publiée ce vendredi dans Nature Communications.

Une salinité différente

Dans ces zones, la glace fondrait donc par en dessous, ont estimé les scientifiques des universités de San Diego (Etats-Unis) et Bangor (Royaume-Uni). « Ces travaux mettent en avant le rôle important que joue l’eau des océans dans le réchauffement », a commenté Jennifer MacKinnon, principale auteure de l’étude, citée par le (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Climat : L’Europe et l’Arctique ont connu un gros coup de chaud en 2020, confirme Copernicus
Chine : Un hôtel exhibe des ours polaires et provoque la colère des associations
Arctique : Le réchauffement de la mer au Pôle Nord cause des vagues de froid extrême en Europe