Cet archipel paradisiaque du Pacifique rouvrira aux touristes d'ici la fin de l'année

·1 min de lecture

Les Fidji se préparent à accueillir à nouveau des touristes. Alors que la date de décembre avait été avancée pour une réouverture de cet archipel du Pacifique aux vacanciers, les frontières pourraient finalement rouvrir un petit peu plus tôt, rapportent CNN et ABC News. Probablement à partir du 1er novembre, car d'ici là, le gouvernement s'attend à avoir complètement vacciné au moins 80% de sa population éligible.

Mais pour pouvoir venir aux îles Fidji, les touristes devront montrer patte blanche. Brent Hill, PDG de Tourism Fiji, l'organisme national du tourisme du pays, précise à CNN que les voyageurs devront être complètement vaccinés contre le Covid-19, présenter un test PCR négatif et venir d'un pays classé en "liste verte". Il conseille également aux futurs vacanciers de souscrire à une assurance voyage au cas où ils seraient contraints de se mettre en quarantaine, poursuit-il, cité par ABC News.

>> A lire aussi - Covid-19 : l'OMS demande à tous les pays (et surtout la Chine) de publier "toutes les données sur le virus"

Le 3 septembre dernier, le ministre fidjien du Commerce, du Tourisme et des Transports, Faiyaz Koya, avait plus ou moins confirmé la réouverture prochaine de l'archipel : "Nous travaillons collectivement à une réouverture en novembre". Et la compagnie aérienne nationale jouera un rôle majeur dans ce processus. "Fiji Airways s'engage à mettre en place un programme solide dès le départ", a confirmé Brent Hill, ajoutant que des offres de vol et de villégiature (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Intelligence artificielle : l’ONU lance un avertissement sur la reconnaissance faciale, les droits de l’homme en danger
La Chine augmente sa flotte de drones militaires pour intimider ses voisins
Ouïghours : les produits issus du travail forcé bientôt interdits dans l'UE ?
Industrie, défense... Von der Leyen dévoile les chantiers prioritaires de l'UE
Le conseil de Gérald Darmanin aux Républicains, Michel Barnier n’a pas peur de Zemmour… le débrief’ des matinales politiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles