Arcachon : les loueurs de vélos sous le flot des annulations de vacances

© Philippe Roy / Aurimages via AFP

Arrivé lundi de région parisienne pour des vacances à Arcachon, Julien n'a jamais pensé repartir en dépit du feu dévorant la forêt au pied de la dune du Pilat. Malgré les évacuations qui ont suivi les incendies en Gironde , cette jeune touriste a simplement revu un peu son planning et profite d'autant plus de son séjour qu'il n'y a aucune file d'attente, que ce soit pour aller s'acheter une glace ou louer un vélo.

"Le seul petit problème, c'est qu'on voulait plus visiter la ville et aller voir la dune du Pilat. A cause des incendies on n'a pas pu, mais à part ça, nos vacances se passent tranquillement." Le programme de la journée ? Apprendre à faire du vélo.

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Préserver le tourisme dans le bassin d'Arcachon

Et pour les entreprises de location de vélos, c'est un véritable casse-tête. L'été, les demandes sont très nombreuses, alors dur d'y répondre. Il n'est pas rare ici, en plein été, d'avoir le plus grand mal pour réserver un deux-roues.

>> LIRE AUSSI - Incendies en Gironde : qu'est-ce que la méthode de la coupe rase utilisée par les pompiers ?

Mais le feu a changé la donne. "On avait le beau temps, tout était très bien parti depuis que les feux se sont enclenchés à La-Teste-de-Buch , on le ressent", déplore Julien. "Notre clientèle va de La-Teste-de-Buch jusqu'à Arcachon, en longeant toute la baie au niveau des pistes cyclables et depuis que la dune du Pilat n'est plus accessible, on le...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles