Les arbres forment un écosystème aux multiples bienfaits

Le nombre de services rendus par les arbres à la planète et à ses habitants dont les humains est aussi étendu que négligé. Radiographie de ces gardiens sans lesquels nous limiterions nos chances de survie.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°903, daté mai 2022.

Il y a aujourd'hui sur Terre environ 3000 milliards d'arbres pour 7,87 milliards d'habitants, selon l'Université de Yale (Etats-Unis). Les premiers protègent les seconds des deux plus grandes menaces environnementales du 21e siècle selon l'ONU : le changement climatique et la pollution de l'air.

De nombreux bienfaits

Les arbres ne sont pas seulement des éponges à gaz à effet de serre : des scientifiques viennent de découvrir que leur ombrage et leur évapotranspiration refroidissent de surcroît la température moyenne planétaire d'un précieux demi-degré. Ces producteurs d'oxygène sont en outre de bons épurateurs de polluants. Mais ce ne sont pas leurs seuls effets bénéfiques : les arbres filtrent 75 % de l'eau potable mondiale selon le 6e Forum mondial de l'eau (2012), atténuent les impacts des tempêtes, inondations et ruissellements. Ils abritent la biodiversité, notamment les pollinisateurs dont dépendent 35 % de la production agricole mondiale, d'après l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Avec leurs sommets filtrant les rayons ultraviolets et leurs racines grouillantes de bactéries et de champignons, ils limitent l'érosion des sols, qu'ils fixent tout en les nourrissant de nutriments. Ils fournissent des molécules médicamenteuses (le saule a donné l'aspirine, l'if des remèdes contre le cancer), mais aussi des environnements esthétiques indispensables à notre santé mentale.

29069_1702580_k2_k1_3917432.jpg
29069_1702580_k2_k1_3917432.jpg

Crédit : Bruno Bourgeois

"L'arbre est un être vivant complexe"

Malheureusement, nous avons longtemps mal compris l'étendue de leurs potentiels et besoins, en "les rasant pour nous fournir en bois d'œuvre et d'énergie ou implanter des cultures jugées plus productives ", regrette l'ingénieur forestier allemand Peter Wolheben, auteur de bestsellers sur les secrets des arbres. Plus question aujourd'hui de planter n'importe quels arbres, n'importe où et n'importe comment[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles