Les arbres effectuent un riche partenariat avec les sols

Le système racinaire de l'arbre enfouit de la matière organique et remonte à la surface les éléments minéraux puisés en profondeur, assurant ainsi la fertilité des sols.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°903, daté mai 2022.

Immobiles, les arbres ne peuvent se soustraire à leur environnement et à leurs prédateurs. Mais ils ont en revanche la capacité de modifier le sol grâce à leurs feuilles comme à leurs racines. Une caractéristique essentielle pour la survie de l'humanité. Car notre alimentation dépend quasi exclusivement des sols de notre planète, l'une de ses ressources les plus précieuses et fragiles. Leur couche superficielle - dite arable - , dans laquelle se développent les végétaux, se forme en effet lentement : il faut environ dix siècles pour en produire trois centimètres dans les climats tempérés. Or, le travail du sol par des machines toujours plus lourdes, l'épandage de produits chimiques, le labour et la déforestation qui entraînent son érosion dégradent à l'échelle globale cette strate vitale pour la biodiversité. Une évolution qui pourrait menacer la sécurité alimentaire de milliards de personnes dans les soixante prochaines années.

Les feuilles sont les contributrices visibles de l'enrichissement du sol en matière organique. "À l'automne, quand la photosynthèse commence à décroître, l'accumulation de tanins donne aux feuilles leurs couleurs dorée, rouge, etc., décrit Marc-André Selosse, biologiste au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. À la manière de la crème solaire, ces tanins protègent les feuilles de l'oxydation par la lumière solaire. Mais c'est aussi le début du recyclage. " À terre, le contenu des feuilles forme une combinaison brune avec les tanins, qui demeure insoluble dans l'eau pendant les mois d'hiver. Leur matière reste ainsi disponible jusqu'au printemps, au moment où les champignons vont l'attaquer et en libérer l'azote et le phosphate, dont profitent les racines pour nourrir de nouvelles feuilles. Ce phénomène cyclique participe à la construction des sols et à leur fertilité.

Une transformation chimique et biologique de l'environnement

Sous la surfac[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles