Arbitrages lents, manque de fluidité, de clarté… L'équipe du Premier ministre sous le feu des critiques

·1 min de lecture

Matignon recrute. A la recherche d'un bras droit, le directeur de cabinet du Premier ministre, Nicolas Revel, devrait nommer sous peu la perle rare, déjà choisie. Il y a urgence, au vu des reproches adressés à l'équipe de Jean Castex. Lenteur des arbitrages, manque de fluidité, coexistence de différentes lignes au sein du cabinet… En privé, ministres et conseillers gouvernementaux se plaignent du fonctionnement de Matignon. Principale critique : la lenteur des décisions. Une ministre raconte ainsi attendre une réponse sur un projet phare du quinquennat… depuis septembre.

"

Matignon matignonne au moins aussi vite qu'avant

"

Au point que, dans les cabinets de certains poids lourds du gouvernement, on se passe parfois carrément d'une validation finale. Les intéressés réfutent : "Matignon matignonne au moins aussi vite qu'avant." D'autres évoquent des dates de réunion ou déplacements qui arrivent au dernier moment. Ou jamais, comme en témoignent des députés La République en marche (LREM) agacés de ne pas avoir été avertis de la venue du Premier ministre sur leur circonscription. "Même pas un sms!", s'énerve cette cadre du groupe parlementaire, qui l'a appris en direct par un journaliste de la télévision locale.

L'absence d'adjoint aux côtés de Nicolas Revel y est pour beaucoup, jugent la plupart des interrogés. L'homme est certes un bourreau de travail, mais "tout remonte à lui, il faut déléguer!", exhorte un conseiller. "Quand on entend des critiques sur le directeur de cabinet, ...


Lire la suite sur LeJDD