Araignées fouisseuses, cigales géantes, plantes inconnues : un nouveau site riche en fossiles découvert en Australie

·2 min de lecture

Des milliers de spécimens ont été découverts pendant trois années de fouilles "secrètes" menées sur un site fossilifère situé en Australie.

Un Lagerstätte (lieu de stockage en allemand) constitue un site fossilifère contenant une grande concentration de spécimens et/ ou des pièces d'une qualité exceptionnelle. C'est un tel lieu, nommé McGraths Flat, qui est exploré depuis 3 ans maintenant dans les Plateaux centraux, une région de Nouvelle-Galles du Sud près de la ville de Gulgong, en Australie. Sa découverte a été annoncée le 7 janvier 2022, dans la revue , par les paléontologues qui ont secrètement fouillé le site afin d'éviter toute "chasse" aux fossiles et d'éventuelles dégradations.

Des milliers de fossiles

Les fossiles qu'il abrite datent du Miocène, il y a 11 à 14 millions d'années. A l'époque, c'était une forêt tropicale semi-humide hébergeant de petits lacs. Elle constituait jadis l'écosystème de la région, depuis devenu aride. Ce site abritait de nombreuses espèces inconnues comme des araignées fouisseuses, des cigales géantes, d'autres insectes ainsi que de nombreuses plantes. L'ensemble est parfaitement conservé : l'examen de certaines pièces en microscopie électronique a permis de distinguer "des cellules individuelles de plantes et d'animaux et parfois même de très petites structures subcellulaires", explique Michael Frese de l'Université de Canberra, dans un communiqué. Ainsi des traces de mélanosomes découvertes dans des tissus dermiques de poissons et des plumes d'oiseaux permettent d'avoir une idée de leur couleur originelle.

Une plume parfaitement conservée. Crédit : Michael Frese.

Autre aspect intéressant, certains de ces fossiles préservent également des preuves d'interactions entre les espèces. Ainsi le contenu de l'estomac de plusieurs poissons a été conservé, ce qui permet d'avoir une idée de leurs régimes alimentaires respectifs. De nombreux insectes avaient des grains de pollen accrochés à leurs téguments : il est ainsi possible de déterminer quelles espèces pollinisaient quelles plantes.

Des signes de changement climatique

Les nombreux fossiles de McGraths Flat ont été dans[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles