Arabie saoudite: un vigile du consulat français de Djeddah blessé au couteau

·2 min de lecture

La télévision publique saoudienne a rapporté qu‘une attaque « à l‘aide d‘un outil tranchant » avait été perpétrée ce jeudi au consulat de France à Djeddah. L‘assaillant a été « appréhendé par les forces de l‘ordre saoudiennes immédiatement après l‘attaque », a ensuite ajouté l‘ambassade de France à Riyad.

Avec notre correspondant régional, Nicolas Keraudren

Ce jeudi matin, une attaque au couteau a visé un vigile, employé d‘une société de sécurité, au consulat de France de Djeddah, dans l‘ouest du pays. Les jours de ce vigile ne sont pas en danger, précise le communiqué de l’ambassade française, même s‘il a été transféré à l‘hôpital. La diplomatie française à Riyad condamne fermement cette attaque que « rien ne saurait justifier ».

Cette attaque résonne aussi fortement avec l‘actualité internationale. La semaine dernière, les propos d‘Emmanuel Macron prononcés lors de l’hommage au professeur Samuel Paty avaient choqué le monde musulman. Le président français avait alors promis de ne pas « renoncer aux caricatures » du prophète Mahomet. Résultat, des appels au boycott de produits français et à manifester ont été lancés dans plusieurs pays, notamment au Qatar ou encore au Koweït.

Peu de réactions en Arabie saoudite

Aucune initiative de ce genre n‘a pourtant été recensée en Arabie saoudite, le pays des deux saintes mosquées. Cette semaine, le Conseil des oulémas avait eu aussi une réaction plutôt mesurée à l‘égard des propos du président Macron. Le secrétaire général de la plus haute autorité religieuse du royaume avait en effet dit que « les caricatures des prophètes nourrissent les extrémistes ».

Par ailleurs, cette attaque a eu lieu alors que ce jeudi est un jour férié en Arabie saoudite. Les habitants du royaume célèbrent en effet la naissance du prophète Mahomet.

►À écouter aussi : Décryptage - France et monde musulman, la grande incompréhension ?