Arabie saoudite : une stratégie de communication offensive pour redorer l'image du royaume

franceinfo

Pour tenter de reconquérir une partie de l’opinion, l’Arabie saoudite mise d’abord sur le patrimoine et la culture. Elle a pour cela une botte secrète : un gigantesque site touristique autour des nécropoles préislamiques mises au jour au nord-ouest du pays, Al-Ula. Un projet à plus de 50 milliards de dollars.

C’est un site de 22 000 km², qui rappelle, en bien plus grand, celui de Petra en Jordanie. Le pays souhaite y attirer deux millions de visiteurs par an d’ici dix ans, dont de nombreux étrangers. Pour cela, l’Arabie saoudite commence à communiquer : une exposition, "Al-Ula, merveille d'Arabie", est déjà visible à l’Institut du monde arabe (Paris) jusqu’en janvier 2020. Pour que ces lieux soient réellement attractifs, de nombreux aménagements sont nécessaires, dont des hôtels (l'architecte Jean Nouvel en construira un à l’intérieur même de la montagne), des musées, des piscines, un train touristique. Pour piloter le projet, une équipe française, présidée par Gérard Mestrallet, ex-PDG d’Engie, a été mise en place. Riyad envisage également de créer une réserve à ciel ouvert, en réintroduisant des espèces animales disparues, comme le léopard d'Arabie. Pour promouvoir cette idée, des élites culturelles françaises sont déjà courtisées. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi