Arabie saoudite : une raffinerie de Ryad attaquée par des drones

·1 min de lecture

Il s'agit de la deuxième attaque majeure depuis début mars visant des installations énergétiques saoudiennes, soulignant l'escalade du conflit au Yémen voisin, pays ravagé par la guerre qui oppose les Houthis soutenus par l'Iran et le gouvernement appuyé par une coalition militaire sous commandement saoudien. "La raffinerie de pétrole à Ryad a été attaquée par des drones, déclenchant un incendie qui a été contrôlé", a indiqué le ministère saoudien de l'Energie, vendredi 19 mars, précisant qu'il n'y avait pas de victime.

Condamnant "une attaque lâche", le ministère a ajouté que ces frappes n'étaient pas seulement une attaque contre le royaume, mais contre l'économie et la sécurité économique mondiales. Les Houthis ont confirmé dans un communiqué avoir visé avec six drones le géant pétrolier Saudi Aramco dans la capitale, en réponse à "l'agression brutale" de la coalition militaire au Yémen. Les rebelles multiplient les attaques contre le territoire saoudien ces dernières semaines. Début mars, Ryad avait annoncé qu'un drone avait frappé un important port pétrolier et qu'un missile balistique avait visé des installations d'Aramco dans l'est de l'Arabie saoudite.

>> A lire aussi - Le pétrole s'envole après une attaque au missile en Arabie saoudite

L'attaque de vendredi survient le jour les rebelles yéménites ont pris le contrôle d'une montagne aux alentours de Marib, dernier bastion du gouvernement dans le nord du Yémen, dans ce qui représente une avancée majeure pour conquérir cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Professeurs non remplacés : la FCPE estime à un million d'euros le préjudice subi par les élèves
Finlande : des hackers liés à la Chine responsables d’une cyberattaque contre le Parlement, selon les services de renseignement
Kinésithérapeutes, orthophonistes… des démarches bientôt simplifiées pour les patients
Football : le rapport qualité-prix des équipes de Ligue 1
Le Medef dénonce un confinement qui “ne tire pas les leçons des précédents”