Arabie saoudite: plusieurs blessés dans une attaque de drone contre l’aéroport d’Abha

·1 min de lecture

Huit personnes ont été blessées, mardi 31 août, lors d'une attaque de drone contre l'aéroport international d'Abha dans le sud de l'Arabie saoudite, a indiqué la coalition militaire menée par Ryad, qui intervient au Yémen contre les rebelles chiites Houthis.

« Huit personnes ont été blessées et un avion civil endommagé, selon les premières informations », a annoncé la coalition militaire, citée par la télévision d'État Al-Ekhbariya. « Un deuxième drone piégé visant l'aéroport international d'Abha a été intercepté et abattu », a-t-elle ajouté.

Une première attaque de drone contre l'aéroport avait été menée dans la matinée, sans faire de blessés ou de dégâts matériels, toujours selon la coalition. Après cette première attaque, les vols avaient été temporairement suspendus, d'après Al-Ekhbariya.

« Crime de guerre »

La coalition a tenu les Houthis responsables, dénonçant un « crime de guerre ». Mais les rebelles chiites n'ont pour l'heure pas revendiqué les attaques contre l'aéroport.

La guerre au Yémen oppose depuis sept ans les forces du gouvernement, appuyées par une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite, aux Houthis. Ces derniers sont soutenus par l'Iran et contrôlent la majorité du nord du Yémen, ainsi que la capitale Sanaa.

Pire crise humanitaire au monde

Les insurgés yéménites mènent régulièrement des attaques contre le territoire saoudien. Riyad avait notamment annoncé début mars qu'un drone avait frappé un important port pétrolier et qu'un missile balistique avait visé des installations du géant pétrolier Aramco dans l'Est.

La guerre dans ce pays a fait des dizaines de milliers de morts et a déplacé des millions de personnes. C'est, selon l'ONU, la pire crise humanitaire au monde.

(avec AFP)

►À lire aussi : Yémen: un nouvel émissaire de l'ONU pour régler un conflit dévastateur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles