Arabie saoudite : Paris demande la « libération rapide » de Loujain al-Hathloul

Source AFP
·1 min de lecture
La France a demandé la « libération rapide » de Loujain al-Hathloul, lundi 28 décembre.
La France a demandé la « libération rapide » de Loujain al-Hathloul, lundi 28 décembre.

Reconnue coupable, lundi 28 décembre, de « diverses activités prohibées par la loi antiterroriste », la militante saoudienne Loujain al-Hathloul a reçu dans la foulée le soutien de la diplomatie française. Paris a demandé la « libération rapide » de cette figure de la lutte pour les droits humains, qui a passé une partie de sa jeunesse à Toulon. « Comme nous l'avons déjà dit publiquement à de nombreuses reprises, nous souhaitons la libération rapide de Mme Loujain al-Hathloul », a déclaré un porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères.

Lire aussi Le cri d'alarme d'une Saoudienne à Emmanuel Macron

« La France rappelle sa mobilisation constante en faveur des droits de l'homme et de l'égalité entre les femmes et les hommes », a-t-il ajouté. Loujain al-Hathloul a été condamnée lundi à cinq ans et huit mois de prison en vertu d'une loi « antiterroriste ». Cette peine inclut la période passée en détention provisoire, ce qui la rend libérable dans quelques mois, d'après sa s?ur Lina. La jeune femme de 31 ans, qui milite depuis plusieurs années pour mettre fin à la tutelle de l'homme sur la femme dans ce royaume du Moyen-Orient, avait été arrêtée en mai 2018 peu avant la levée de l'interdiction de conduire faite aux Saoudiennes.