Arabie saoudite: il n'y aura plus de séparation des sexes dans les restaurants

Le royaume d’Arabie saoudite continue sa transformation. Le ministère des municipalités a annoncé ce dimanche 8 décembre la fin de l’obligation de séparer les jeunes hommes du reste des clients dans les restaurants. Le royaume continue donc une par une la levée des règles conservatrices qui jusque-là régissaient la vie des Saoudiens.

De notre correspondante à Riyad, Angélique Ferat

Il y a eu l’autorisation pour les femmes de conduire, puis la disparition dans les rues de la police religieuse qui, il y a encore un an, arrêtait ceux qui n’allaient pas prier ou se couvrait mal la tête. Aujourd’hui, on assiste à un nouvel assouplissement: les restaurants et cafés devaient avoir deux entrées pour séparer les jeunes hommes du reste des consommateurs, désormais, ce n'est plus une obligation.

Au Gourmet Café, un établissement situé en banlieue de Riyad, la nouvelle est plutôt bien accueillie par les jeunes gens. Les jeunes hommes sont pour. Sauf quelques-uns qui refusent de commenter.

La section familiale garde de nombreux adeptes

Lamis est étudiante. Elle porte un foulard dont s’échappent ses longs cheveux et son abbaya est ouverte. « Moi je suis pour, mes parents eux ne sont pas vraiment contents ; pour eux, ce n’est pas bien que les jeunes hommes et les jeunes femmes soient dans le même espace. »

À une autre table, deux jeunes mamans dument voilées sont moins enthousiastes. Kholoud 28 ans préfère la section famille. « Moi, ça ne me dérange pas je préfère tout de même consommer dans la section famille, je ne suis pas à l’aise de m’asseoir avec les jeunes gens. »

D’autres assouplissements pourraient suivre. Les stations essence et les pharmacies n’auraient plus à fermer pendant les cinq prières quotidiennes.