Arabie saoudite : MBS a-t-il comploté pour tuer le roi Abdallah ?

·2 min de lecture
Le prince saoudien est pointé du doigt par un lanceur d'alerte.

Selon un lanceur d'alerte saoudien, dont l'interview est rapportée par CNN, le prince aurait fomenté un assassinat contre le roi Abdallah, mort en 2015.

Un « psychopathe », un « tueur ». Voilà comment, dans une interview accordée à CBS, un ex-chef espion saoudien a qualifié le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. L'homme, Saad Aljabri, avait déjà affirmé que le prince saoudien avait envoyé des hommes au Canada pour le tuer.

Comme l'explique CNN, celui qui se présente aujourd'hui en lanceur d'alerte évoque notamment une histoire remontant à 2014. À l'époque, le trône d'Arabie saoudite est occupé par le roi Abdallah, 90 ans à l'époque. Il est décédé en janvier 2015. Selon Saad Aljabri, des tensions régnaient alors au sein de la famille royale concernant la succession. Impatient, le prince Mohammed ben Salmane, neveu du roi désormais prince et de facto dirigeant du pays, aurait proposé à son cousin, ministre de l'Intérieur à l'époque, d'organiser l'assassinat du roi.

Meurtre à la bague empoisonnée

« Je veux assassiner le roi Abdallah, aurait-il déclaré. J'obtiens une bague empoisonnée venue de Russie, il me suffira de lui serrer la main et ça sera fait. » Selon le lanceur d'alerte, l'affaire autour des velléités meurtrières du prince a rapidement fait grand bruit au sein de la cour et a été réglée en privé. La rencontre aurait été filmée à son insu. À la mort du roi, en 2015, le père de MBS accède au trône. C'est Mohammed ben Nayef, le cousin en question, qui est alors nommé prince. Mais en 2017, il est remplacé par Mohammed ben Salmane et placé en détention pour des raisons non spécifiées.

À LIRE AUSSI [...] Lire la suite

VIDÉO - "Beach party" en Arabie saoudite: soleil, mer et... mixité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles