Arabie saoudite: Joe Biden à Jeddah pour une étape diplomatique délicate

Après deux jours passés en Israël et dans les Territoires palestiniens, Joe Biden est arrivé en Arabie saoudite vendredi 15 juillet. L'avion du président américain a atterri à l'aéroport de Jeddah, ville côtière sur les bords de la mer Rouge. Cette étape, qui marque un revirement dans sa diplomatie moyen-orientale, s'annonce délicate pour le président américain. Joe Biden s'était montré très critique envers le dirigeant saoudien, Mohammed ben Salman.

Lors d'une visite diplomatique, l'accueil donne le ton. Et celui réservé à Joe Biden à Jeddah a été pour le moins minimaliste. Pas de tête couronnée pour lui souhaiter la bienvenue : c'est le gouverneur de la province de La Mecque, le prince Khaled al-Fayçal et la princesse Reema Bandar al-Saoud, ambassadrice saoudienne à Washington qui l'ont accueilli au pied de l'avion. Pas de foule sur le tarmac de l'aéroport ni de cérémonie protocolaire. En quelques minutes seulement, Joe Biden avait salué les personnes présentes et était monté dans sa voiture.

Le président américain a en tout cas déclaré avoir prévenu le prince héritier d'Arabie saoudite d'une « réponse » de sa part en cas de nouvelle attaque contre des dissidents. « J'ai juste fait comprendre que si une telle chose se reproduit, ils auront cette réponse et bien plus encore », a-t-il déclaré devant des journalistes.

Peu de chances d'une annonce sur la hausse de production de pétrole

Joe Biden a ensuite rencontré le roi Salman, malade et âgé de 86 ans, avant une « session de travail » menée par le jeune prince Mohammed, incontournable sur tous les dossiers, du pétrole au militaire.

Les Émirats se rapprochent de l'Iran


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles