Arabie Saoudite. Le G20, une énorme opération de communication à destination interne

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Les Saoudiens espéraient voir ce sommet sonner le grand retour du prince héritier Mohamed ben Salmane sur la scène internationale. Crise sanitaire oblige, ils ont dû se contenter d’un événement par vidéoconférence. Mais les festivités à grand spectacle ont été maintenues, pour glorifier la monarchie au moins aux yeux du public local.

La une du journal Al-Riyadh en date du 22 novembre 2020.
La une du journal Al-Riyadh en date du 22 novembre 2020.

C’est hors normes même selon les standards médiatiques des régimes autoritaires du Moyen-Orient. Rarement une presse a déployé une telle quantité d’articles, d’éditoriaux et de unes grandiloquentes, avec des journaux qui consacrent au moins les deux tiers de leurs pages à ce seul sujet : le G20, organisé virtuellement par l’Arabie saoudite. Mieux, tous ont l’air d’avoir été conçus selon un même moule.

Les mises en page autant que les titres sont quasiment les mêmes. “Le sommet de Riyad redonnera sérénité et espoir aux peuples du monde”, titre le grand quotidien de la capitale, Al-Riyadh. Selon le quotidien de la Mecque, Makka, il

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :