Arabe, Américaine et chinoise : trois missions en approche de la planète Mars

·1 min de lecture

Profitant de la proximité maximale entre la planète Mars et la Terre, qui a lieu tous les deux ans, trois missions spatiales ont quitté la Terre en juillet pour rejoindre l’orbite de la planète rouge. Sept mois plus tard, elles sont sur le point d'arriver à destination.

C’est la phase la plus critique d’un voyage de sept mois et 493 millions de kilomètres. Après avoir parcouru la distance qui nous sépare de Mars, la sonde “Hope” - “Al-Amal” en arabe et "Espoir" en français, est sur le point d’entrer dans l’orbite de la planète. La chose n’est pas aisée : il faudra réduire la vitesse de 1 000 mètres par seconde pendant 27 minutes. La réussite n’est donc pas encore chose faite pour les Émirats arabes unis, qui pourraient signer avec cette mission leur entrée dans le club des pays ayant mené à terme une mission martienne. L’opération minutieuse a lieu ce mardi 9 janvier, vers 17 heures. Le lendemain, ce sera au tour de la mission chinoise Tianwen-1 d’entrer en orbite, suivi le 18 février du rover américain Persévérance de la NASA. En cas de succès, ces missions répondront à des nombreuses énigmes à propos de la quatrième planète du système solaire.“Mars, c’est un autre monde”, débute François Forget, astrophysicien, spécialiste de l’exploration du système solaire et membre de l’équipe scientifique de la mission émirati. Sur place, les objets d’étude ne manquent pas. Les Américains, en ramenant sur Terre les premiers échantillons martiens, traquent les traces d’une vie...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

2011-2021 : les printemps arabes, leurs hivers et leurs moissons

"Le Maroc et les Émirats arabes unis, deux alliés dans la lutte contre l'islamisme"

Zineb El Rhazoui traitée d'"arabe de service" : Idriss Sihamedi dénonce un procès "politique"

Elections législatives : Netanyahou drague les Arabes Israéliens