Aquarius : la gauche dénonce le refus du gouvernement de laisser débarquer les 58 migrants

Le Parisien avec AFP
Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise, dénonce « l’alliance Macron-Salvini contre les naufragés »

Plusieurs responsables politiques de gauche sont montés au créneau face au choix de l’exécutif de s’en remettre à une « décision européenne ».


La France n’a pas autorisé le navire humanitaire Aquarius à débarquer à Marseille les 58 migrants secourus qui se trouvent à son bord. A la suite de cette décision, la gauche est montée unanimement au créneau pour dénoncer l’attitude de l’exécutif.

Lundi déjà, Matignon avait indiqué que Paris préférait une « solution européenne » et mardi, la ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, interrogée sur Sud Radio, a dit espérer que l’Union européenne parvienne à une solution « dans la journée ». De même, l’Elysée penche pour Malte, plutôt que la cité phocéenne.

« On ne ferme pas les portes des urgences quand quelqu’un qui est au bord de mourir s’y présente », a réagi sur BFMTV le porte-parole du PS, Boris Vallaud. Estimant que « ce serait l’honneur de la France » de laisser le bâtiment accoster à Marseille, il a dénoncé l'« irresponsabilité » de l’exécutif : « On ne peut pas rejouer tous les deux mois cette même scène du gouvernement désabusé qui regarde ailleurs ».

« Ce non est celui d’un pouvoir moralement décadent car incapable d’honorer notre devoir le plus simple et le plus élémentaire d’humanité », a dénoncé de son côté Benoît Hamon, le président de Génération. s, dans un message posté sur Twitter.


Yannick Jadot, tête de liste d’EELV pour les élections européennes, a critiqué des réponses gouvernementales « si éloignées de notre humanité et de nos principes ».

« L’Aquarius doit pouvoir accoster à Marseille. C’est notre devoir et notre honneur », avait lancé (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Manuel Valls officiellement candidat à la mairie de Barcelone
A l’ONU, le président Macron contre «la loi du plus fort» se pose en opposant à Trump
Macron est-il vraiment «champion du climat» ?
«L’Aquarius» attendu au large de Malte, la France accueillera 18 des 58 migrants
Valls pourra-t-il rester député s’il brigue la mairie de Barcelone ?