Apt et le Luberon rêvent de décrocher le premier label "Capitale française de la culture" en 2022

Stéphane Hilarion
·1 min de lecture
Apt et le Luberon rêvent de décrocher le premier label "Capitale française de la culture" en 2022

Le pays d’Apt et ses vingt-cinq villes et villages au milieu des magnifiques paysages du Luberon se verraient bien décrocher en 2022 le titre de capitale française de la culture. Un nouveau label créé par le ministère en octobre dernier et destiné à distinguer tous les deux ans le projet culturel d’une ville ou d’un groupement de communes, de 20 000 à 200 000 habitants.

Le pays d’Apt mise sur ses paysages, son patrimoine et ses nombreuses manifestations culturelles déjà existantes pour tenter de décrocher le titre. Pour Dominique Santoni, maire d’Apt, cette candidature est un signal fort : "C’est le moment de lancer cette candidature, pour montrer qu’un territoire rural, un territoire un peu isolé, peut aussi être un lieu d’innovation, un lieu d’expérimentation, un lieu de volonté. On table donc sur une candidature d’outsider, avec une vision un peu différente".

29 candidatures en lice

C’est un peu la bonne nouvelle dans ce marasme culturel, vingt-neuf projets (respectant huit critères) ont été déposés au ministère de la Culture au 31 décembre 2020, date limite des candidatures. Signe s’il en fallait de la vivacité et de l’engagement du monde culturel (et de bon nombre d’élus locaux) dans ce pays, malgré les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi