Après Lady Di, Martin Bashir également accusé d'avoir manipulé Michael Jackson

·Journaliste rédacteur au service Culture
·2 min de lecture
Martin Bashir (à gauche) avait notamment interrogé Michael Jackson (à droite) sur les relations qu'il entretenait avec les jeunes garçons. (Photo: Joe Maher-Phil Dent/GETTY IMAGES)
Martin Bashir (à gauche) avait notamment interrogé Michael Jackson (à droite) sur les relations qu'il entretenait avec les jeunes garçons. (Photo: Joe Maher-Phil Dent/GETTY IMAGES)

MÉDIAS - Martin Bashir toujours plus dans la tourmente. Après l’énorme controverse concernant l’interview de Lady Diana, c’est Michael Jackson qui serait à présent concerné par les méthodes douteuses de l’ancien journaliste de la BBC.

D’après les informations de TMZ parues ce dimanche 23 mai, le frère et le neveu du défunt “roi de la pop” l’accusent d’avoir manipulé le chanteur, à l’époque accusé de pédophilie, lors d’une interview réalisée dans le cadre du documentaire “Living with Michael Jackson”, réalisé pour la chaîne britannique ITV, en 2003.

“Les images manipulées de Bashir et le journalisme contraire à l’éthique sont l’une des principales raisons pour lesquelles mon oncle Michael n’est plus là aujourd’hui. Ce procès de 2005 l’a brisé. Honte à ceux qui ont couvert Bashir. Honte à ceux qui l’ont récompensé. Ma famille mérite également une enquête et des excuses”, a écrit Taj Jackson dans un tweet datant du 20 mai dernier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

De faux documents pour interviewer Lady Diana

Tito Jackson a de son côté expliqué au Sunday Mirror que Martin Bashir avait “créé un faux récit sur son frère” dans ce documentaire en modifiant les séquences.

Le journaliste avait rencontré l’interprète de “Beat It” dans son ranch de Neverland en Californie et n’avait pas hésité durant l’entretien à lui poser des questions sur les relations qu’il entretenait avec les jeunes garçons. Des questions embarrassantes dont Michael Jackson s’était plaint peu après aupr&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles