Pourquoi, après un AVC, il faut absolument... écouter de la musique

·1 min de lecture
Ecouter de la musique pourrait représenter un coup de pouce à une rééducation classique.

Selon une nouvelle étude scientifique, écouter des chansons avec des textes permettrait d’aider les victimes d’AVC à retrouver la parole.

En France, on estime à 140 000 les nouveaux cas d'AVC par an soit 1 AVC toutes les 4 minutes. Une nouvelle étude scientifique recommande aux personnes victimes d’un accident vasculaire cérébrale d’écouter quotidiennement de la musique. Une solution pour améliorer la récupération du langage.

En Finlande, une étude menée à l'Université d'Helsinki et au Neurocenter de l'hôpital universitaire de Turku a comparé l'effet de l'écoute de musique vocale, de musique instrumentale et de livres audio sur la récupération structurelle et fonctionnelle du réseau linguistique de patients ayant subi un AVC. Ces conclusions ont été publiées dans la revue eNeuro.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Quand quelqu’un fait un AVC devant vous, vous n’avez que quelques minutes pour le sauver. Voici ce qu’il faut faire"

Une rééducation supplémentaire

Ainsi, les chercheurs ont constaté une amélioration de la récupération de la connectivité structurelle du réseau linguistique dans le lobe frontal gauche par rapport à l'écoute de livres audio. Ces changements structurels sont corrélés avec la récupération des compétences linguistiques. "Pour la première fois, nous avons pu démontrer que les effets positifs de la musique avec des paroles sont liés à la plasticité structurelle et fonctionnelle du réseau du langage. Cela élargit notre compréhension des mécanismes d'action des méthodes de rééducation neurologique basées sur la musique", rapporte le chercheur Aleksi Sihvonen.

Le chercheur assure qu’écouter de la musique pourrait représenter un coup de pouce à une rééducation classique. "L'écoute de la musique vocale peut être considérée comme une mesure qui améliore les formes conventionnelles de rééducation. Une telle activité peut être organisée facilement, en toute sécurité et efficacement, même dans les premiers stades de la rééducation", a expliqué le chercheur. Avant de conclure : "Malheureusement, une grande partie du temps passé à l'hôpital n'est pas stimulante. Ainsi, écouter de la musique pourrait constituer une mesure de rééducation supplémentaire pouvant avoir un effet positif sur la récupération".

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles