Après la tuerie au Texas, la police accusée d'avoir tardé à intervenir

L'auteur de la tuerie de l'école d'Uvalde, mardi 24 mai, a pu rester pendant plus de 40 minutes à l’intérieur de l’établissement, avant d’être tué alors que de nombreux parents à l’extérieur suppliaient la police d’intervenir.

Avec notre envoyé spécial à Uvalde, David Thomson

Les parents qui étaient devant l’école dès les premières minutes de la tuerie racontent une scène de chaos absolu. Ils sont arrivés eux-mêmes armés d’armes à feu avec la ferme intention d’aller sauver leur enfant, quitte à confronter le tireur, ulcérés d’attendre que la police intervienne.

C’est le cas de Celeste, une maman de 30 ans qui raconte être venue devant l’école avec son revolver. Mais la police l’a empêchée d'entrer et il a fallu attendre plus de 40 minutes pour qu’un agent de la police aux frontières intervienne et abatte le tueur.

Celeste regrette que cela n’ait pas été fait plus tôt. « Je suis en colère que personne n’ait bougé avant, même si je comprends que la police ait ses propres règles d’intervention. Ils avaient peut-être peur pour eux-mêmes, peur que les familles aillent à l’intérieur mais il y avait tellement de policiers et tellement d’armes et de fusils d’assaut, témoigne Celeste. Ils auraient dû bouger. Ça nous aurait permis de sauver quelques enfants de plus. Au lieu d’attendre que cet agent de la police aux frontières agisse. J’aurais voulu qu’on sauve plus d’enfants. »

Lire la suite

VIDÉO - Joe Biden: "Il est temps d'agir" contre les armes à feu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles