Après trois ans à l’isolement, Jonathann Daval va changer de prison

·1 min de lecture
Après trois ans isolé, Jonathann Daval a retrouvé le contact avec d'autres codétenus, dans un établissement de transition de la région parisienne.
Après trois ans isolé, Jonathann Daval a retrouvé le contact avec d'autres codétenus, dans un établissement de transition de la région parisienne.

Au c?ur d'une notoriété hors norme, Jonathann Daval a passé les trois dernières années à l'isolement, coupé des autres codétenus de la maison d'arrêt de Dijon. Ce régime va prochainement prendre fin, avec le transfert de l'informaticien de 36 ans dans une maison centrale, relate L'Est républicain, ce lundi 24 mai. Condamné pour le meurtre de son épouse en octobre 2017, le natif de Velet (Haute-Saône) est actuellement détenu dans un établissement de transition, en région parisienne. Il devrait « probablement » rejoindre la prison d'Ensisheim (Haut-Rhin), ajoute le journal.

Pour l'heure, Jonathann Daval va faire l'objet d'une évaluation de personnalité pour préparer son insertion au sein de la maison centrale, où il va passer les deux prochaines décennies. Un établissement pénitentiaire tristement célèbre : plusieurs tueurs en série médiatiques ont occupé ces murs, dont Guy Georges, Francis Heaulme, Émile Louis ou Michel Fourniret. Comme le relate L'Est républicain, le condamné a retrouvé une forme de lien social au contact des autres codétenus, au cours d'activités collectives ou de promenades. « Il est content de vivre dans des conditions carcérales classiques », a réagi son avocate, Me Spatafora, auprès de nos confrères, qui évoquent les « nombreuses menaces et insultes » proférées par ses ex-voisins de cellule à Dijon.

À LIRE AUSSIPeggy Sastre ? Affaire Daval : à la racine du mal

Des dommages et intérêts jugés disproportionnés

Ce 25 mai, le tribunal de Vesou [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles