Après un tir de roquette, l’armée israélienne bombarde Gaza

Après un tir de roquette, l’armée israélienne bombarde Gaza (lepoint.fr)

« Des avions ont visé un site de fabrication d’armes du Hamas ainsi que trois postes militaires du Hamas », a précisé l’armée dans un communiqué.

Nouvelle montée des tensions entre Israël et la bande de Gaza. L'armée de l'État hébreu a annoncé, ce samedi matin, avoir mené des frappes aériennes sur des positions du mouvement palestinien Hamas dans l'enclave palestinienne en riposte au tir d'une roquette depuis ce territoire qui a été interceptée, selon un communiqué militaire.

Avant l'aube, « le mouvement islamiste Hamas a tiré une roquette depuis la bande de Gaza vers les citoyens israéliens dans le sud d'Israël ». La roquette a été interceptée par le bouclier antimissile, d'après le texte. En représailles, l'armée a mené une série de frappes sur des positions du Hamas dans l'enclave palestinienne soumise à un blocus israélien depuis plus de quinze ans. « Des avions ont visé un site de fabrication d'armes du Hamas ainsi que trois postes militaires du Hamas », a précisé l'armée dans le communiqué.

Très tôt ce matin, les sirènes d'alarme ont retenti dans la ville d'Ashkelon et dans d'autres localités du sud d'Israël, limitrophes de la bande de Gaza, pour alerter d'un tir de roquette. Vendredi, trois Palestiniens armés, dont un commandant du Hamas, ont été tués lors d'échanges de tirs avec les forces israéliennes qui menaient une opération dans le secteur de Jénine, en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de cinquante ans.

Mort d'un commandant du Hamas

Le Hamas a affirmé que l'une des trois personnes décédées était un commandant local du mouvement islamiste et que sa mort [...] Lire la suite

VIDÉO - Liban-Israël : le champ gazier de la discorde

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles