Après une tentative de suicide, il reçoit une greffe de visage ultra sophistiquée

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Un Américain de 26 ans a bénéficié d’une greffe spectaculaire, rendue possible par un don et des techniques d’impression 3D.

"Il y a encore deux ans, je n’avais jamais entendu parler de transplantation de visage, je ne savais même pas que c’était possible", se souvient Cameron Underwood. Cet Américain de 26 ans a tenté de se suicider en 2016 en se tirant un coup de fusil dans le visage. S’il a été tiré d’affaire en cinq semaines, il a perdu son nez, la quasi-totalité de sa mâchoire inférieure, et il ne lui restait plus qu’une dent. Au printemps 2018, grâce à un donneur décédé et des techniques d’impression 3D, il a bénéficié d’une greffe de visage spectaculaire.

"Le délai le plus court entre une blessure et une opération de toute l’histoire américaine"

"C’est une seconde chance dans la vie", réalise Cameron. Comme l’explique l’hôpital où il a été soigné, le NYU Langone Health centre, "c’est le délai le plus court entre une blessure et une opération de toute l’histoire américaine". Tout est en effet allé très vite pour Cameron : peu de temps après son accident, sa mère apprend que le Pr Eduardo D. Rodriguez, qui travaille au NYU Langone Health centre, a déjà réussi deux greffes de visage. Sollicité, le chirurgien vient à la rencontre de Cameron et considère que le jeune homme réunit les conditions requises pour bénéficier d’une greffe. En juillet 2017, Cameron est inscrit sur liste d’attente. Cinq mois plus tard, il apprend qu’un donneur compatible a été trouvé. Ce jeune Américain, qui ne pouvait plus manger seul ni (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi