Après son salut nazi à l’Assemblée, Rémy Reyberotte fait un don à une association

Photo
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Le député LREM Remy Rebeyrotte photographié à l’Assemblée nationale en avril 2019. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

POLITIQUE - Le point final de la polémique ? Le député Renaissance (ex-LREM) Rémy Rebeyrotte, sanctionné pour avoir fait un salut nazi à l’Assemblée nationale, a annoncé ce vendredi 29 juillet avoir fait un don de 1 000 euros à une association.

« J’ai décidé de faire un don de 1 000 euros à une association que je connais bien, que je soutiens par ailleurs et qui fait un travail remarquable pour l’entretien de la mémoire et le soutien aux familles, la FNDIRP (Fédération nationale des déportés, internés, résistants et partisans) », a déclaré dans un communiqué l’élu de Saône-et-Loire.

Rémy Rebeyrotte a aussi présenté de nouveau ses excuses « auprès de ceux que j’ai sincèrement blessés (...) et notamment des familles de victimes de la barbarie nazie ».

L’élu macroniste s’est retrouvé au centre d’une polémique après avoir effectué un salut nazi dans l’hémicycle de l’Assemblée à l’occasion d’un vote sur le projet de loi sanitaire, durant lequel la majorité a été battue. « Un grand gaillard du RN s’est levé en faisant le salut nazi » à l’arrière des travées, avait assuré Rémy Rebeyrotte à l’AFP. Le parlementaire de Saône-et-Loire avait alors mimé le geste en lui disant qu’« il ne faut pas faire ça ».

Il n’a pas été retrouvé de preuve visuelle d’un tel salut nazi par un député RN et le groupe d’extrême droite a annoncé cette semaine déposer plainte pour diffamation.

Rémy Rebeyrotte a reçu, lui, un rappel à l’ordre par la présidente de l’Assemblée Yaël Braun-Pivet (LREM). Il s’agit du premier niveau de sanction prévu au sein de l’institution, ce qui a été dénoncé par plusieurs élus RN qui l’ont jugé insuffisant.

À voir également sur Le HuffPost : À l’Assemblée, un député alsacien traité d’« ambassadeur » de l’Allemagne par le RN

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles