Après une série de tirs, la Corée du Nord lance un nouveau missile intercontinental, sans succès selon Séoul

© Heo Ran

La Corée du Nord a tiré jeudi un missile balistique intercontinental (ICBM), mais le lancement semble avoir échoué, a indiqué l'armée sud-coréenne, au lendemain d'une série record de tirs nord-coréens. "Le lancement d'un ICBM par la Corée du Nord s'est vraisemblablement soldé par un échec", a déclaré l'armée de Séoul, précisant que celui-ci "aurait échoué dans la deuxième phase de séparation".

À lire aussi La Corée du Nord tire plus de 10 missiles, le Sud riposte et dénonce une «invasion territoriale»

L'état major a dit avoir détecté tôt jeudi matin le lancement d'un ICBM, suivi par deux tirs de missiles balistiques de courte portée. Selon l'armée sud-coréenne, le missile à longue portée a parcouru environ 7602 km à une altitude de 1.920 kilomètres à une vitesse de Mach 15 (15 fois la vitesse du son). Ceux à courte portée "ont volé à une altitude d'environ 330 kilomètres à une vitesse de Mach 5", a-t-elle ajouté.

"Les lancements successifs de missiles balistiques par la Corée du Nord constituent une grave provocation qui nuit à la paix et à la stabilité non seulement de la péninsule coréenne, mais aussi de la communauté internationale", a insisté la même source qui a répété que l'armée se tenait prête pour "répondre de manière écrasante à toute provocation de la Corée du Nord."

Des tirs de répétition

Cette démonstration de force par Pyongyang intervient au moment où la Corée du Sud et les Etats-Unis mènent les plus importants exercices aériens de leur histoire ...


Lire la suite sur ParisMatch