La campagne des législatives commence, la gauche appelle à constituer un "nouveau front populaire"

Au lendemain de l'annonce surprise de la dissolution de l'Assemblée nationale française, les partis de gauche ont appelé lundi soir "à la constitution d'un nouveau front populaire" et indiqué vouloir "soutenir des candidatures uniques dès le premier tour" des élections législatives. Pendant ce temps-là, le Rassemblement national, arrivé en tête des élections européennes, a discuté d'une alliance avec Reconquête et a "tendu la main" aux Républicains.

Au lendemain du coup de tonnerre de la dissolution annoncée par Emmanuel Macron, les grandes manœuvres ont commencé lundi 10 juin : la gauche a appelé à un "front populaire" avec des candidatures communes dans chaque circonscription tandis que le RN de Jordan Bardella, candidat à Matignon, cherche à élargir son assise.

Le chef de l'État entrera de plain pied dans la campagne mardi, en tenant une conférence de presse dans l'après-midi.

La classe politique a passé sa journée en conciliabules et autres rendez-vous secrets ou ultra-médiatisés, après la victoire historique de l'extrême droite aux européennes dimanche et la dissolution retentissante de l'Assemblée nationale.

La France est désormais en zone de turbulences, déroulant "un scénario extraordinairement incertain", selon l'expression de Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Des milliers de manifestants rassemblés contre l'extrême droite dans plusieurs villes de France
Assemblée nationale dissoute : l'extrême droite aux portes du pouvoir ?
Poussée de l'extrême droite, recul écologiste, séismes nationaux… Les leçons du scrutin européen