Après la Russie, le Premier ministre indien se rend en Autriche et répète que «la guerre n’était pas la solution»

Le Premier ministre indien Narendra Modi est en tournée diplomatique entre deux blocs antagonistes cette semaine. Après avoir été reçu par Vladimir Poutine à Moscou, il était à Vienne ce mercredi. En Russie comme en Europe, Narendra Modi a répété son opposition à la guerre.

L’Inde garde un pied dans chaque camp et l’assume, rapporte notre correspondant en Inde, Côme Bastin. Si Narendra Modi a choisi la Russie pour son premier déplacement à l’étranger depuis le début de son troisième mandat en juin, il s'est rendu en Autriche ce mercredi, une première pour un Premier ministre Indien depuis 40 ans.

Sur place, Narendra Modi a répété que « la guerre n’était pas la solution » et que son pays et l'Autriche étaient « prêts » à « fournir tout le soutien possible » pour « rétablir rapidement la paix et la stabilité » en Ukraine. « La perte de vies innocentes est inacceptable, quel que soit le lieu où elle se produit », a déclaré M. Modi devant les journalistes. Et d'ajouter : « Les problèmes ne peuvent pas être résolus sur le champ de bataille ».


Lire la suite sur RFI