Après la reprise de Kherson, des scènes de liesse en Ukraine

UKRAINE - Larmes et champagne. Les habitants de Kherson, sous occupation russe durant huit mois, se sont rassemblés spontanément vendredi 11 novembre au retour de l’armée ukrainienne dans cette ville du sud du pays, après le retrait forcé des militaires russes.

Sur la principale place de la ville, les habitants ont salué l’arrivée des soldats en scandant « ZSU », le nom des forces armées ukrainiennes. Un soldat ukrainien au milieu de la foule a filmé cette scène d’allégresse avec son portable, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Troisième repli d’ampleur

Dans la capitale ukrainienne aussi, on a célébré. Sur l’emblématique place Maïdan, dans le centre de Kiev, des dizaines d’habitants de Kherson se sont retrouvés. « Enfin ma ville libre, celle où je suis née, où j’ai vécu toute ma vie », dit les larmes aux yeux Nastia Stepenska, 17 ans, les couleurs de l’Ukraine peintes sur les joues, venue avec ses amies de Kherson rejoindre le rassemblement. « Quand ils (les Russes) sont arrivés, c’était l’horreur, on ne savait pas ce qu’il se passerait le jour d’après, si on resterait en vie », témoigne la lycéenne, qui se dit « en état de choc ».

« Il n’y a pas de mots pour dire comme nous sommes heureux, mon père, ma mère et ma grand-mère sont encore à Kherson » dit Volodymyr Bahnenko. « Et ma peluche en renard », complète sa fille, Stefanya.

L’hymne national est entonné, sous les lueurs de la colonne à l’ange de la place Maïdan. Le président Volodymyr Zelensky, dans son habituelle allocution filmée, a salué « un jour historique ».

Ce repli est le troisième d’ampleur depuis le début de l’invasion le 24 février, la Russie ayant dû renoncer au printemps à prendre Kiev, avant de devoir abandonner la quasi-totalité de la région de Kharkiv (nord-est) sous la pression de l’armée ukrainienne en septembre.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi