Après le rejet du calendrier de Boris Johnson, va-t-il y avoir un report du Brexit ?

franceinfo

Le Royaume-Uni bénéficiera-t-il d'une nouvelle extension de l'article 50, équivalent à un nouveau report du Brexit ? Après le rejet par la Chambre des communes du calendrier très serré proposé par Boris Johnson pour examiner le projet de loi visant à transposer l'accord de Brexit négocié avec Bruxelles dans la législation britannique avant le 31 octobre, le Premier ministre ne devrait pas avoir d'autre solution que solliciter auprès des Européens un nouveau report.

En vertu de la loi Benn, votée en septembre, Boris Johnson a envoyé, à contrecœur, une lettre sollicitant un délai supplémentaire, dès samedi 19 octobre. Que pourrait-il se passer désormais ? C'est simple. La balle est dans le camp bruxellois.

Donald Tusk veut une extension de trois mois

Dès l'annonce des résultats des votes à Westminster, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a consulté les dirigeants des 27 membres de l'UE au sujet de la demande de prolongation de la date de sortie du Royaume-Uni. Il a préconisé aux 27 d'accepter un nouveau report du Brexit pour éviter le risque d'un"no deal". "Je propose que cela soit décidé par procédure écrite, sans besoin de convoquer un sommet", a-t-il précisé, évitant ainsi aux chefs d'Etat et de gouvernement de faire une énième fois le déplacement à Bruxelles.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi