Après les résultats du premier tour des législatives 2022, à quoi pourrait ressembler l'Assemblée

Voici les projections pour estimer à quoi ressemblera la nouvelle Assemblée nationale après le second tour du 19 juin. (Photo: via Associated Press)
Voici les projections pour estimer à quoi ressemblera la nouvelle Assemblée nationale après le second tour du 19 juin. (Photo: via Associated Press)

Voici les projections pour estimer à quoi ressemblera la nouvelle Assemblée nationale après le second tour du 19 juin. (Photo: via Associated Press)

ÉLECTIONS - La campagne s’annonce très courte. Le second tour des élections législatives aura en effet lieu dès dimanche prochain, le 19 juin. On saura alors à quoi ressemble exactement l’Assemblée nationale. Dès la fin du premier tour, les différents instituts de sondages ont tenté de faire des projections; celles-ci sont forcément sujettes à commentaires et doivent être prises avec toutes les précautions d’usage.

Principal enseignement, la majorité devrait revenir à Emmanuel Macron et ses alliés (et non à Jean-Luc Mélenchon qui l’espérait tant). Ils sont crédités de 281 sièges en moyenne. Un chiffre conséquent, mais inférieur à 289 qui correspond au seuil pour détenir la majorité absolue. Si LREM et ses alliés ne l’obtenaient pas, ils seraient contraints de composer pour faire adopter les textes législatifs.

Le second enseignement est donc la progression très forte la gauche, unie dans la NUPES et menée par Jean-Luc Mélenchon. Si ses rêves de devenir Premier ministre ne sont plus très grands, le troisième homme de la présidentielle pourrait compter sur plus de 180 députés, trois fois que dans l’Assemblée sortante.

Deuxième force de la précédente mandature, Les Républicains peuvent espérer sauver la moitié des sièges qu’ils détenaient. Les projections donnent la droite à 59 sièges. Quant au pari de Marine Le Pen d’obtenir le plus gros groupe de l’histoire de l’extrême droite, il s’annonce compliqué. Au soir du premier tour, les projections donnent au Rassemblement national 31 sièges, quatre de moins qu’en 1986 quand les législatives se décidaient à la proportionnelle. Notons enfin que Reconquête, le parti d’Éric Zemmour n’aura aucun représentant.

À voir également sur Le HuffPost: Faire barrage au RN au second tour? Chez LREM, pas de consigne claire

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles