Après les régionales, la guerre des gauches a commencé pour 2022

·1 min de lecture
Sitôt les régionales terminées, la guerre des gauches a commencé (ici Éric Piolle, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo) (Photo: AFP)
Sitôt les régionales terminées, la guerre des gauches a commencé (ici Éric Piolle, Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo) (Photo: AFP)

POLITIQUE - L’été sera chaud, des Insoumis aux écolos. À gauche, personne ne semble vouloir marquer un temps d’arrêt après les élections régionales... mieux, elles sont considérées par certains comme un tremplin pour l’élection présidentielle de 2022, ou comme le début d’une fenêtre de tir. Car si l’abstention atteint des niveaux record, toutes les chapelles voient dans ces résultats leurs propres raisons d’espérer, et de fait, c’est la stratégie d’union qui semble plus que jamais s’éloigner.

Chez les socialistes, ragaillardis par la résistance inattendue de plusieurs barons locaux, en Nouvelle-Aquitaine ou en Occitanie, Anne Hidalgo continue d’entretenir le flou sur ses ambitions, tout en laissant ses soutiens s’organiser. Chez les Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, dont la candidature déclarée depuis novembre dernier plafonne autour des 10% selon un récent sondage de l’institut Elabe, veut accélérer en espérant la fin des “gesticulations périphériques” sur la question de l’unité.

Même chose pour Fabien Roussel, lequel va lancer la “caravane” du parti communiste le 7 juillet depuis Marseille, ou pour les écolos, pressés par un processus interne au calendrier serré.

Jadot, Piolle, Rousseau en piste

C’est donc logiquement chez les Verts, qui doivent tenir leur primaire à la fin du mois de septembre, que les choses s’accélèrent le plus vite. Sandrine Rousseau, l’ancienne numéro deux du parti, longtemps seule en course, a été rejointe dans la semaine par Éric Piolle et Yannick Jadot, les deux favoris pour glaner l’investiture.

Le premier, partisan d’un “arc hum...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles