Après les propos de Finkielkraut sur le viol, des députés insoumis saisissent le procureur de la République

Le HuffPost avec AFP
Après les propos de Finkielkraut (ici le 22 mai à Paris) sur le viol, des députés insoumis saisissent le procureur de la République

JUSTICE - Quatre députés LFI ont saisi le procureur de la République de Paris après des propos d’Alain Finkielkraut tenus sur LCI sur le viol, indiquent-ils ce vendredi 15 novembre dans un communiqué. Ces propos avaient été qualifiés au cours de l’émission de “second degré” par son animateur David Pujadas.  

“Mathilde Panot, députée du Val-de Marne, Danièle Obono, députée de Paris, Ugo Bernalicis, député du Nord et Bénédicte Taurine, députée de l’Ariège du groupe la France insoumise ont saisi aujourd’hui le procureur de la République de Paris sur la base de l’article 40 du code de procédure pénale, pour les propos tenus par Alain Finkielkraut le 13 novembre 2019 lors de l’émission La grande confrontation sur LCI”, affirmé le communiqué. 

Une séquence de quatre secondes

“Violez, violez, violez. Voilà! Je dis aux hommes : violez les femmes. D’ailleurs je viole la mienne tous les soirs… mais tous les soirs. Elle en a marre, hein, elle en a marre”, avait lancé le philosophe lors de cette émission, au cours de laquelle il avait précédemment fustigé “le politiquement correct”, qualifié de “calvaire de la pensée”.