Après Poly Network, la plate-forme de cryptomonnaies Liquid victime de piratage

·1 min de lecture

Liquid a rendu publique cette attaque informatique le 19 août. La plate-forme assure travailler à tracer le mouvement des actifs pour tenter de geler et récupérer les fonds.

La plate-forme japonaise d'échanges de cryptomonnaies Liquid a annoncé jeudi 19 août 2021 avoir été visée par une attaque informatique au cours de laquelle une somme estimée à 94 millions de dollars (80,4 millions d'euros) a été dérobée, devenant ainsi la dernière cible en date d'une vague de piratage dans le secteur des cryptomonnaies. "Nous sommes désolés d'annoncer que les portefeuilles 'warm' de #LiquidGlobal ont été compromis, nous transférons les actifs vers le portefeuille 'cold'", a indiqué la société sur Twitter, ajoutant que les dépôts et retraits étaient suspendus.

"Warm", "hot" et "cold"

Les portefeuilles numériques "warm" ou "hot" sont directement connec­tés à inter­net et conçus pour permettre aux utilisateurs d'accéder plus facilement aux cryptomonnaies. Les portefeuilles "cold" sont hors ligne et plus difficiles d'accès - et donc généralement plus sécurisés. Liquid dit tracer le mouvement des actifs et travailler avec d'autres plates-formes pour tenter de geler et récupérer les fonds.

Une semaine après l'attaque informatique contre Poly Networks

Le groupe d'analyse Elliptic, spécialisé dans la technologie blockchain à la base des cryptomonnaies, a indiqué que les adresses identifiées par Liquid comme appartenant aux pirates totalisaient plus de 94 millions de dollars, dont 45 millions de dollars en actifs numériques - les "tokens" - liés à la blockchain Ethereum. Le dirigeant de Liquid n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire auprès de Reuters. La semaine dernière, la à hauteur de 610 millions de dollars, l'un des plus importants piratages jamais subis par le secteur.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles