Après la polémique suscitée par sa critique des États-Unis dans l’affaire Brittney Griner, LeBron James met les choses au clair

Robert Gauthier / LA Times / Polaris / Starface

Brittney Griner est toujours emprisonnée en Russie. L'Américaine est accusée de trafic de drogue depuis le mois de février dernier et une arrestation à l'aéroport de Moscou en possession d'huile de cannabis. La star de WNBA attend toujours que le gouvernement américain organise sa libération. Le 4 juillet dernier, Brittney Griner a d'ailleurs interpellé Joe Biden en personne dans une lettre dévoilée par ESPN où elle déclare notamment : "Je me rends compte que vous devez faire face à tant de choses, mais s'il vous plaît, ne nous oubliez pas, les autres détenus américains et moi. S'il vous plaît, faites tout ce que vous pouvez pour nous ramener à la maison."

Depuis le début de cette affaire, les États-Unis sont souvent pointés du doigt pour leur manque d'action pour libérer Brittney Griner. Le 5 juillet, Vanessa Nygaard, l'entraîneuse des Phoenix Mercury, franchise où évolue en temps normal Brittney Griner, a fortement critiqué le gouvernement américain dans USA Today : "Si c'était LeBron, il serait à la maison, non ? C’est un message sur la valeur des femmes. C’est un message sur la valeur des Noirs. C’est un message sur la valeur des homosexuels. C’est tout ça. On le sait, et c’est ce qui fait encore un peu pl...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles