Après la polémique Ségolène Royal, les salaires et frais des ambassadeurs thématiques dévoilés

Quelques semaines après l’affaire Ségolène Royal, révoquée de son poste de représentante chargée des pôles pour avoir violé son devoir de réserve en janvier dernier, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères semble enfin disposé à faire preuve d’une transparence accrue au sujet des ambassadeurs thématiques. À la date du 24 janvier 2020 — soit le jour de la publication du décret mettant fin aux fonctions de Ségolène Royal — la France comptait vingt ambassadeurs thématiques, a indiqué le Quai d’Orsay en réponse à une question écrite de la députée (PS) Christine Pires Beaune. Ambassadeur pour la santé mondiale, délégué à l’environnement ou encore chargé de mission pour l’action culturelle extérieure de la France, leur statut et leur rémunération sont loin d’être homogènes.

Ainsi, dix des vingt “ambassadeurs sans ambassade” sont issus des corps administratifs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et perçoivent, à ce titre, une rétribution correspondant à leur “emploi et à leur grade” — un traitement qu’ils percevraient de la même façon en dehors de cette mission, en tant que fonctionnaires — précise la réponse du Quai d’Orsay.

Quatre ambassadeurs bénévoles

Parmi les dix personnalités restantes, non-issues de la fonction publique ou du ministère, on compte quatre ambassadeurs qui ne perçoivent aucune rémunération à ce titre, dont deux parce qu’ils sont rémunérés pour une autre fonction publique : il s’agit de Catherine Bréchignac, directrice de recherche au CNRS et ambassadrice pour la science et la technologie ainsi que Pascal Cagni, président du conseil d’administration de Business France mais aussi ambassadeur chargé des investissements internationaux. Enfin, six ambassadeurs thématiques perçoivent une rémunération dont le montant est fixé par leur ministère de tutelle.

Alors, combien ? Au total, le montant affecté aux rémunérations des 16 ambassadeurs thématiques non-bénévoles s’est élevé à un peu plus d’un million d’euros en 2019, si l’on inclut

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Meetic, AdopteUnMec, Tinder… la fréquentation des sites de rencontre s’effondre
Il achète sur Ebay un ordinateur contenant des données militaires sensibles
Nos start-up vont bénéficier d’un plan de soutien colossal de l’Etat
Un papier qui fleurit, du code sans écran, un café pour soutenir les SDF... 3 start-up à surveiller
La date limite pour le bonus écologique est repoussée