Après Paris, Limoges s’apprête à passer aux 30 km/h

·1 min de lecture
Un panneau limitant la vitesse à 30 km/h à Nancy, en septembre 2021 (illustration).
Un panneau limitant la vitesse à 30 km/h à Nancy, en septembre 2021 (illustration).

Paris sert d?exemple. Dès le mois d?octobre prochain, la vitesse maximale autorisée dans les rues de Limoges passera à 30 km/h, contre 50 auparavant. Une mesure déjà existante dans plusieurs villes françaises, et mise en place à Paris depuis le 30 août denier. Selon le maire LR de Limoges (Haute-Vienne), Émile-Roger Lombertie, cette levée de pied générale devrait « permettre un déplacement apaisé des piétons, voitures, vélos et transports en commun ». L?édile espère également pouvoir fluidifier la circulation dans ses rues et réduire les embouteillages.

« Notre but est de (?) rouler en souplesse dans un souci de respect de l?environnement, de partage de l?espace public. Il s?agit de préparer la ville de demain, pas de punir nos concitoyens », a assuré le maire à un correspondant de l?Agence France-Presse (AFP).

L?exemple grenoblois

Il a cité l?exemple de Grenoble, « où le nombre d?accidents, tout comme leur gravité, a diminué » depuis la limitation à 30 km/h.

Du 4 janvier au 15 février, une concertation publique sur l?extension du 30 km/h avait été organisée à Limoges. Sur 1 567 réponses, 47 % des habitants avaient indiqué ne pas se sentir en sécurité lors des déplacements à pied ou à vélo et 46 % s?étaient montrés favorables au passage aux 30 km/h. Six personnes sur dix avaient estimé que les voitures roulaient trop vite dans le centre-ville.

À LIRE AUSSILimitation à 30 km/h : les Parisiens approuvent

« C?est une très bonne nouvelle », a réagi Jérôme Fraisse, d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles