Après Paris, Lancôme se dessine une vitrine à Pékin

APRÈS PARIS, LANCÔME SE DESSINE UNE VITRINE À PÉKIN

PARIS (Reuters) - Lancôme ouvrira l'an prochain une nouvelle boutique de prestige à Pékin, un "flagship" comme celui que la marque de cosmétiques et de parfums haut de gamme, propriété de L'Oréal, a inauguré mercredi sur les Champs-Elysées.

Tout en se tournant vers les ventes sur internet, les groupes de luxe n'abandonnent pas les magasins en dur, qu'ils transforment en quasi-attractions touristiques pour conjurer la désaffection des consommateurs à l'égard des grands centres commerciaux traditionnels.

Déjà présent dans des aéroports et de grands magasins, Lancôme a inauguré mercredi un "flagship" de 300 mètres carrés sur l'avenue des Champs-Elysées, passage obligé pour des millions de touristes, asiatiques mais pas seulement.

La marque n'entend pas s'arrêter là et ouvrira l'an prochain une boutique du même genre à Pékin, selon la directrice Françoise Lehmann, qui ne souhaite donner aucun détail financier.

LVMH poursuit la même stratégie, que symbolise la Samaritaine, véritable vaisseau amiral posé sur les bords de Seine. Longtemps laissé en déshérence, ce morceau du patrimoine parisien, vieux de 150 ans, est en train de subir un vaste dépoussiérage et rouvrira ses portes en avril prochain.


(Sarah White, version française Simon Carraud, édité par Nicolas Delame)