Après des menaces de mort contre des députés, l’Assemblée nationale nomme une référente

·1 min de lecture

VIOLENCES - De nombreux députés ont été visés par des menaces de mort ces dernières semaines

Face à la recrudescence des menaces de mort à l’encontre des députés, une référente a été désignée au sein des services de l’Assemblée nationale, pour « recueillir les signalements » et « conseiller » les élus dans leurs démarches éventuelles, a annoncé une source parlementaire, ce mardi.

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, va adresser un courrier à l’ensemble des députés pour les en informer.

Menaces de « décapitation »

Cette référente, membre de l’administration de l’Assemblée, sera « l’interlocutrice pour recueillir les signalements des députés et les conseiller, s’ils le souhaitent, dans leurs démarches éventuelles », a-t-on indiqué en conférence des présidents de l’Assemblée. De nombreux députés ont été visés par des menaces de mort ces dernières semaines. Le député LREM de Moselle Ludovic Mendes a poussé un « coup de gueule » sur Twitter lundi, après un mail anonyme le menaçant de « décapitation ».

« A vous, qui perdez votre temps à nous menacer, à nous insulter, à essayer de nous intimider. Je vous le dis clairement, vos menaces ne me font pas peur », a souligné le « marcheur ». Plusieurs élus de la majorité ont aussi annoncé porter plainte après des menaces de mort liées à la politique sanitaire et vaccinale du gouvernement. Un messag(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Vosges : Un député menacé de mort après une question posée au gouvernement sur les sangliers
Poitiers : Un tag menaçant sur la façade du domicile du député LREM Sacha Houlié
Gérald Darmanin appelle les préfets à renforcer la sécurité des élus victimes de menaces
Pyrénées-Orientales : La députée LREM Laurence Gayte porte plainte pour menace de mort

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles