Après "Lupin", Omar Sy de retour sur Netflix avec "Loin du Périph", une comédie d'action trash et gore

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Laurent Lafitte et Omar Sy dans
Laurent Lafitte et Omar Sy dans

Tout juste auréolé du succès de Lupin, Omar Sy poursuit son histoire d'amour avec Netflix. La star, au centre de la série française la plus regardée dans le monde, sera à l'affiche ce vendredi 6 mai de la nouvelle comédie d'action de la plateforme, Loin du périph. Réalisé par Louis Leterrier, bientôt aux commandes de Fast X, Loin du périph est une suite de De l'autre côté du périph, qui avait séduit plus de 2,2 millions de spectateurs en 2012.

De l'autre côté du périph racontait l'alliance improbable entre deux policiers aux caractères très différents, François Monge (Laurent Lafitte) et Ousmane Diakité (Omar Sy). Des années après avoir travaillé ensemble, l’improbable duo se reforme dans Loin du périph pour enquêter sur un meurtre particulièrement sordide survenu dans une petite ville des Alpes, et qui va leur permettre de déjouer un projet d’attentat fomenté par un groupuscule d’extrême droite.

"Il voulait beaucoup d'action"

"J'ai eu l'idée il y a quatre ans et demi", explique à BFMTV le scénariste du film Stéphane Kazandjian. "Je voulais un vrai méchant de cinéma, qui raconte quelque chose sur la société - ce qui manquait au premier film. Je me suis inspiré de la série Sons of Anarchy et des bikers russes très fachos et très potes de Poutine, Les Loups de la nuit."

Au départ, c'est Franck Gastambide qui devait réaliser le film. "Il voulait beaucoup d'action, avec un côté Les Rivières pourpres, faire un film un peu plus âpre", révèle Stéphane Kazandjian. "Mais après le succès de Validé, il s'est retiré du projet. Et on s'est éloigné du côté Rivières pourpres." Omar Sy a alors proposé le projet à Louis Leterrier, avec qui il venait de tourner la série Lupin.

Le réalisateur a tout de suite été très surpris par ce scénario très politique: "Ces groupuscules d'extrême-droite devenus terroristes n'étaient pas une réalité à l'époque. Je croyais qu'on forçait le trait. Puis au fil de la préparation, on a été rattrapé par l'actualité. Ce cauchemar politiquement ubuesque devenait une réalité. On savait que le film serait vu à l'international. On voulait créer quelque chose qui puisse traverser les frontières. Et c'est une situation que l'on retrouve aux Etats-Unis, en Angleterre..."

Une vraie alchimie à l'écran

Le duo formé par Laurent Lafitte et Omar Sy a changé de dynamique par rapport au premier film. Cette fois-ci, c'est le personnage d'Omar Sy qui a l'ascendant sur celui de Laurent Lafitte. "C'est une suite, qui est aussi un nouveau départ", précise Stéphane Kazandjian. "Ça permet de changer le rapport de force."

Une excellente idée, tant Lafitte excelle dans le rôle de l'homme frustré et Sy dans celui du petit malin. "Ils ont deux types de comédie", abonde Louis Leterrier. "Omar, c'est une comédie sympathique et bon enfant. Laurent, c'est un peu plus grinçant." Loin du périph est aussi le premier film d'Omar Sy depuis le carton planétaire de Lupin. À l’écran, le comédien est désormais entré dans une autre dimension:

"Omar imprègne les rôles et les films de sa personnalité, de ses positions politiques. Il se passe vraiment quelque chose de spécial quand il arrive à l'écran", a remarqué Louis Leterrier. "Il y a un rayonnement qui émane de lui et qui imprègne tout le monde sur le plateau. C'est très fort."

Laurent Lafitte ne se laisse malgré tout pas entièrement dévorer par sa co-star. Les deux comédiens ont une vraie alchimie. "J'ai utilisé leur amitié pour qu'il y ait des surprises, des petits pièges humoristiques dans les scènes pour voir comment ils s'en sortaient", précise Louis Leterrier. Un gag où Laurent Lafitte manipule avec une touillette à café le sexe d'un homme coupé en deux a ainsi permis d'obtenir une grimace très amusante d'Omar Sy.

Le gag, très explicite, a failli ne pas être tourné. "On en a parlé pendant des mois", confie Louis Leterrier. "On a failli ne pas le faire. On a eu peur d'aller trop loin. Mais comme ça nous faisait rire, on a décidé d'y aller quand même." Netflix ne les a pas censuré, mais leur a refusé un gag impliquant un crachat.

Il faut dire que Louis Leterrier est un maître en comédie potache. Il a été à bonne école en réalisant en 2016 Grimsby: Agent trop spécial de Sacha Baron Cohen. "J'ai beaucoup appris avec lui. La comédie ne doit pas blesser les gens, mais il faut essayer de pousser le curseur pour faire rire de manière différente."

"De la violence cartoonesque"

Loin du périph propose un humour trash et gore, dans la lignée des cartoons de Tex Avery. "C'est de la violence cartoonesque. C'est exagéré. Quand il y a un coup de feu, on suit la balle, ça devient ridicule, je crâne en réalisation pour souligner le côté absurde, pour faire une sorte de 'Matrix Alpin'!", s'amuse Louis Leterrier, qui voit aussi en Loin du Périph un mix entre Bad Boys, Les Compères et Hot Fuzz.

"Louis a su maintenir le bon équilibre entre la comédie et l'action. Les scènes d'action sont vraiment prenantes sans que ça nous empêche de faire des scènes de comédie vraiment absurdes", salue Stéphane Kazandjian.

Loin du Périph devrait rencontrer un immense succès sur Netflix. Louis Leterrier regrette la communion offerte par la salle de cinéma et conseille à celles et ceux qui souhaitent découvrir le film de se réunir pour passer un meilleur moment: "C'est un film à partager ensemble. C'est intéressant de le voir à plusieurs pour rire, pour être choqué, se cacher les yeux, etc."

Occupé ces prochains mois par le dixième volet de Fast and Furious, Louis Leterrier espère pouvoir retrouver Omar Sy sur un autre projet. Et pourquoi pas une suite de Loin du Périph: "Si ce film marche bien, on verra. Mon rêve, c'est de travailler avec Omar toute ma vie."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles