Après "Logan", Hugh Jackman ne sera plus Wolverine

Culturebox (avec AFP)
Après huit films en 17 ans, Hugh Jackman incarne une dernière fois son personnage mutant poilu et griffu Wolverine dans "Logan", dernier opus de la saga des "X-Men" sorti vendredi aux Etats-Unis et mercredi en France.

Jackman avait expressément demandé que, s'il se glissait une dernière fois dans la peau velue de Wolverine, il faudrait que le film soit plus noir. "Hugh et moi ne voulions le faire que si ça pouvait être différent" des précédents opus de la saga, a expliqué le réalisateur James Mangold lors d'une présentation à la presse des films 2017 du studio 20th Century Fox.


50 ans plus tard, un héros vulnérable

"Logan" se déroule plus de 50 ans après "X-Men : Days of Future Past"  (2014), et l'on y voit le personnage Logan (alias Wolverine dans son état mutant) vieillir et devenir vulnérable. Portant une barbe poivre et sel broussailleuse, il passe son temps à s'enivrer près de la frontière mexicaine, allant acheter des drogues au marché noir pour soigner le professeur X mourant, incarné pour la dernière fois par l'acteur britannique Patrick Stewart.
 
Logan est sorti brutalement de sa torpeur lorsqu'une femme mystérieuse le supplie de protéger une jeune fille, la stupéfiante Dafne Keen, anglo-espagnole de 11 ans, dans son premier rôle de cinéma. Elle est dotée de pouvoirs semblables aux siens et poursuivie par des forces obscures.
 
La star australienne a incarné pour la première fois Wolverine en 2000 dans "X-Men", son premier rôle à Hollywood, une performance qui a été l'étincelle d'une nouvelle ère de films de super-héros qui n'a pas connu de répit depuis. La saga des "X-Men" a généré 4,4 milliards de recettes au box-office.
 
Le réalisateur Bryan Singer pensait à l'origine engager une star pour le rôle : Edward Norton, Russell Crowe ou Keanu Reeves entre autres, mais il n'y est pas parvenu et s'est tourné à la dernière minute vers Jackman, alors quasi inconnu.

L'humanité sous les traits d'une brute

Il a depuis joué également dans "X-Men 2",  "X-Men : l'affrontement final",  "Le commencement" et "X-Men : Apocalypse".
 
Si les différents opus ont reçu pour certains des éloges, d'autres des critiques acerbes, l'acteur de 48 ans a été unanimement (...)

Lire la suite sur Culturebox.fr

"Chappie", le robot intelligent qui agace Sigourney Weaver et Hugh Jackman
Hugh Jackman plus animal que jamais dans "Wolverine : le combat de l'immortel"
Wolverine : quand le super-héros infiltre notre quotidien !
"X-Men : Apocalypse" : les super-héros essoufflés respirent encore
Romain Duris dans "La Confession": "J'ai toujours voulu jouer un homme d'église"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages