Après LinkedIn, Yahoo et Fortnite quittent la Chine

·1 min de lecture

Encore deux géants du numérique qui quittent la Chine. Après le réseau social professionnel LinkedIn le mois dernier, Yahoo a annoncé à son tour quitter le pays. Fini le marché chinois pour le moteur de recherche américain. Il y était présent depuis 1999, mais préfère aujourd'hui jeter l'éponge. La faute à un "environnement commercial et juridique de plus en plus difficile", d'après le porte-parole de Yahoo. Et le très populaire jeu vidéo en ligne Fortnite s'engage dans la même démarche.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Les joueurs chinois ne pourront plus se connecter à Fortnite à partir du 15 novembre. Le jeu n'accepte d'ores et déjà plus de nouveaux utilisateurs dans le pays. Ces départs conjoints interviennent dans un contexte où la Chine serre encore plus la vis au niveau du numérique, avec une loi de protection des données personnelles sur internet très contraignante, même pour les entreprises américaines.

Trop de contraintes pour Fortnite

Pour les jeux vidéo, la Chine a mis en place depuis cet été de nouvelles règles qui interdisent notamment aux mineurs de jouer en semaine. Ils ne peuvent par ailleurs jouer que trois heures par week-end.

Pour Fortnite, le modèle économique ne tient plus. Le jeu est gratuit, mais se finance grâce aux microtransactions : des paiements au sein du jeu comme des tenues pour les personnages par exemple. Or, ces microtransactions ne sont plus autorisées en Chin...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles