Après la Ligue du LOL, des groupes sexistes, racistes et homophobes dénoncés au sein de Vice France et du HuffPost

1 / 2

Après la Ligue du LOL, des groupes sexistes, racistes et homophobes dénoncés au sein de Vice France et du HuffPost

Dans la foulée des révélations sur la Ligue du LOL, plusieurs médias révèlent ce lundi que des salariés de Vice France et du Huffington Post ont été licenciés ces deux dernières années pour avoir insulté leurs consoeurs dans des groupes de messagerie privés.

Après la mise au jour du scandale de la Ligue du LOL ce week-end, les témoignages s'accumulent sur les pratiques sexistes et le harcèlement qui sévissent au sein de grandes rédactions françaises.

Dans la foulée la mise en cause de journalistes de Libération, Télérama, Slate, Brain Magazine ou encore des Inrocks, cinq personnes ont d'ores et déjà été écartées. Mais ce lundi, les révélations se poursuivent: il s'avère que les rédactions de Vice France et du HuffPost ont également été le théâtre de harcèlement à caractère sexiste, raciste ou homophobe de salariés, des femmes dans leur écrasante majorité.

Au sein des deux médias en ligne, des groupes fermés de messagerie instantanée avaient été créés par des hommes, en vue de moquer et insulter leurs collègues femmes.

Deux licenciements chez Vice France

Le magazine l'Express révèle ce lundi que les salariées de Vice, pureplayer connu pour sa ligne éditoriale jeune et branchée, n'ont pas été épargnées. Un groupe fermé de messagerie instantanée Gmail, intitulé "Les Darons" puis "Townhall", avait été créé par plusieurs cadres de Vice France en vue d'insulter leurs consoeurs. À longueur de journées, une petite dizaine d'hommes, en position hiérarchique supérieure, multipliait les blagues et autres propos sexistes à l'encontre de leurs collègues.

"Nos moindres faits et gestes y (étaient) recensés et...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi