Publicité

Après l'attaque de Moscou, la France réhausse le niveau d'alerte du plan Vigipirate

Deux jours après l'attentat revendiqué par l'organisation État islamique qui a fait 137 morts à Moscou, le gouvernement français a décidé dimanche de relever d'un cran le plan Vigipirate à son niveau le plus élevé.

Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé dimanche 24 mars "rehausser" le plan Vigipirate en France à son niveau le plus élevé : "urgence attentat", à la suite de l'attaque de Moscou revendiquée par le groupe jihadiste État islamique (EI).

"Compte tenu de la revendication de l'attentat par l'État islamique et des menaces qui pèsent sur notre pays, nous avons décidé de rehausser la posture Vigipirate à son niveau le plus élevé : urgence attentat", a indiqué Gabriel Attal sur X à l'issue d'un conseil de défense à l'Élysée.

"La revendication de l'attentat de Moscou provient de l'État islamique au Khorassan. Or, cette organisation menace la France et a été impliquée dans plusieurs projets d'attentats récents déjoués dans plusieurs pays d'Europe, dont l'Allemagne et la France", a précisé Matignon.

Les JO en ligne de mire

"Le Premier ministre a demandé au Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, placé sous son autorité, de convoquer demain (lundi) à la première heure une réunion associant l'ensemble des services de sécurité impactés par le rehaussement du niveau Vigipirate", ajoute-t-on.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Attaque de Moscou : la Russie observe une journée de deuil national
Russie : ce que l’on sait de l’attaque meurtrière dans une salle de concert de Moscou
Attaque de Moscou : Zelensky accuse Poutine de vouloir "rejeter la faute" sur l'Ukraine