Après l'affaire Duhamel, Elisabeth Guigou rebondit grâce à Eric Dupond-Moretti

·1 min de lecture

Une nouvelle mission pour Élisabeth Guigou. L'ex-ministre de la Justice sous le septennat de Jacques Chirac s'est vue confier de "dresser un état des atteintes" à la présomption d'innocence au sein d'un groupe de travail. Ce dernier, constitué de magistrats, d'avocats et de journalistes, aura la possibilité de faire "toute proposition utile, législative ou pratique" susceptible d'assurer le respect de la présomption d'innocence, selon la lettre de mission qu'Éric Dupond-Moretti, l'actuel garde des Sceaux, a adressée à Élisabeth Guigou. Son rapport est attendu pour le 15 septembre.

Cette tâche n'est pas confiée par hasard à Élisabeth Guigou. L'ex-députée du Vaucluse a notamment été à l'origine de la loi de juin 2000 renforçant la présomption d'innocence. Dans sa lettre, Éric Dupond-Moretti souligne "la difficulté de concilier le caractère secret de la procédure pénale avec la publicité qu'implique le droit à l'information", selon BFM TV, en particulier à la suite du développement des réseaux sociaux. "L'importante médiatisation des affaires judiciaires" conduit aussi "à donner un écho sans précédent à des dénonciations de faits de nature pénale", a ajouté le garde des Sceaux.

Cette fois-ci, Élisabeth Guigou devrait honorer sa mission. Pour rappel, l'ex-ministre de la Justice avait renoncé à présider la commission sur l'inceste après des critiques sur ses liens avec Olivier Duhamel, Le politologue a été accusé, dans le livre de son ex-belle-fille Camille Kouchner, d'avoir agressé (...)

Lire la suite sur le site de GALA

L’amour est dans le pré : Mathieu et Alexandre face à un coup dur
"Grossier et indélicat" : Boris Johnson et Carrie Symonds critiqués après leur mariage
Accouchement de Meghan Markle : le compte à rebours a commencé...
"Un être rare" : Anne Sinclair déclare sa flamme à Pierre Nora, son nouveau compagnon
"Ça me concerne" : Anne Sinclair refuse de répondre à Léa Salamé sur DSK