Après l'accord historique avec EELV, les Insoumis veulent conclure avec le PS et le PCF

Forte d'un accord historique pour les législatives conclu dans la nuit avec EELV , La France insoumise tente lundi d'aller plus loin en reprenant les négociations avec le PS et le PCF, avec l'objectif d'aller vite et se projeter vers les investitures de samedi. Avec la création de la "Nouvelle union populaire écologique et sociale", les protagonistes des longues négociations entre EELV et LFI ont clamé en chœur leur satisfaction dans les matinales radio et télé lundi matin.

Un accord historique

"C'est exceptionnel, mais c'est aux électeurs de rendre ça historique" avec une "victoire" aux élections législatives de juin, a déclaré sur BFMTV Julien Bayou, secrétaire national d'EELV . "Nous avons posé un premier acte très fort" à l'union de gauches bien plus souvent divisées, a-t-il salué. "C'est historique parce qu'il n'y a jamais eu d'accord dans l'histoire entre EELV et LFI au niveau national pour des élections législatives", a souligné de son côté Manuel Bompard, le chef des négociateurs insoumis, sur France inter.

"Et c'est historique parce que ça enclenche le début d'une dynamique, qui a pour objectif de faire en sorte d'aborder les élections législatives avec une perspective majoritaire", a-t-il ajouté. "Il ne s'agit pas d'un accord entre LFI et EELV, nous voulons construire une bannière commune avec l'ensemble des forces de gauche pour construire une majorité", a prévenu Julien Bayou, espérant que le PS et le PCF entrent dans l'alliance dès lundi.

Faure plaide pour le rass...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles