Après l’attentat de Nice, les messages de solidarité affluent de toute l’Europe

·2 min de lecture

Une attaque au couteau dans l'église Notre-Dame de Nice a fait trois morts, ce jeudi 29 octobre. De nombreux dirigeants européens ont fait part de leur solidarité avec la France et ont appelé à l'union pour défendre les valeurs communes.

« Il faut résister ensemble contre la violence et contre ceux qui tentent de répandre la haine », écrit le président du Parlement européen David Sassoli. « Toute l'Europe est avec vous », tweet celui du Conseil européen, Charles Michel.

Cette solidarité est réaffirmée notamment par la chancelière allemande Angela Merkel, le ministre des affaires étrangères lituanien Linas Linkevicius. Le peuple tchèque est lui aussi « avec le président Emmanuel Macron et tous les Français en deuil », selon son Premier ministre Andrej Babis.

Unité dans la lutte

L'unité dans le deuil, mais aussi dans la lutte. En Belgique, le ministre-président wallon appelle à combattre les idéologies obscurantistes. Alors que son Premier ministre affirme être d'autant plus déterminé à défendre les valeurs européennes.

« Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles, et le Royaume-Uni est aux côtés de la France pour lutter contre la terreur et l'intolérance » a pour sa part twitté en français le Premier ministre britannique Boris Johnson qui se dit dans le même temps sous le choc suite à l’attaque.

Son homologue italien lui parle d'un front commun en défense des valeurs de paix et de liberté, tout comme le Premier ministre estonien. Ce dernier affirme aussi se tenir aux côtés de la France pour combattre le terrorisme et l’extrémisme.

Cette attaque intervient dans un climat tendu après l'assassinat de Samuel Paty. Ce professeur avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. La Turquie avait notamment été critiquée pour ne pas avoir condamné assez rapidement cet assassinat. Aujourd'hui elle a rapidement communiqué en condamnant l'attaque de Nice.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :