Après l'incendie de Notre-Dame de Paris, Macron estime que "le pire a été évité"

Alexandre Boudet

"Cette cathédrale, nous la rebâtirons", a assuré Emmanuel Macron sur le parvis de Notre-Dame.

POLITIQUE - Il a attendu que les pompiers annoncent la préservation de la structure de la cathédrale pour s’exprimer. Sur place depuis trois heures, ce lundi 15 avril et même si les flammes continuaient de jaillir dans le ciel de la capitale,Emmanuel Macrona estimé que “le pire a été évité” aprèsl’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris.

Après avoir adressé aux pompiers “les remerciements de la France toute entière”, le président de la République a assuré aussi que “nous la rebâtirons car c’est sans doute une part du destin français”. Il a confirmé le lancement ce mardi d’une collecte nationalepour participer à cette reconstruction. “Nous ferons appel aux plus grands talents et nous rebâtirons Notre-Dame car c’est notre destin profond”, a-t-il repris.

Le chef de l’Etat qui devait faire une allocution au sortir de la crise des gilets jaunesl’a reportée sine die. Il s’est contenté, dans ces quatre minutes prononcées sur le parvis de Notre-Dame, de tenir un discours d’unité nationale à destination de tous les Français.

“Je veux avoir une pensée pour les catholiques de France, pour toutes les parisiennes et les parisiens. Je veux avoir une pensée pour l’ensemble de nos compatriotes; c’est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments. C’est l’épicentre de notre vie, c’est l’étalon de nos distances”, a appuyé Emmanuel Macron qui a aussi souhaité avoir “un mot d’espérance” en rappelant qu’au fil des siècles, cette cathédrale a été “améliorée”.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser :